L’Isalo

L’Isalo tient bien sa réputation de Colorado malgache. Grands canyons, piscines naturelles et végétation sauvage sont au rendez-vous.

DSC_2432

La route du sud prend des airs de road 66 à l’approche de Ranohira. Herbes sèches, sisals et massifs de grès encadrent la longue langue de bitume qui se déroule à l’infini sur le plateau Horombe. Je succombe déjà à l’ivresse des grands espaces.

sépulture Bara

sépulture Bara

Nous entamons la randonnée au petit matin pour ne pas souffrir de la chaleur. Des tas de pierre nous intriguent dans une falaise. Notre guide nous explique qu’il s’agit des tombeaux de l’ethnie Bara, tribu d’éleveurs de zébu. Les défunts sont entreposés dans des cavités rocheuse, calfeutrées par des rochers. Les sépultures provisoires sont les plus accessibles. Et quelques années plus tard, la famille convie tout le monde pour le Famadihana ou retournement du mort. Durant cette cérémonie, les Bara changent le linceul du mort et le déplace un peu plus haut dans la falaise pour le murer définitivement. Cette cérémonie est une grande fête traditionnelle où l’alcool coule à flot. Le guide nous assure qu’il y a régulièrement des accidents. Quand on voit où sont placés ces tombeaux on comprend pourquoi.

Pachypodium

Pachypodium

Côté végétation, le Pachypodium est la star des lieux. C’est une sorte de mini-baobab aux fleurs jaunes et au tronc gonflé d’eau. Mais nous dénichons aussi des plants d’Aloe Vera, des pervenches de Madagascar et encore d’autres plantes médicinales dont j’ai oublié le nom (en malgache)… Bien ouvrir l’œil, les arbustes réservent parfois des surprises. Des phasmes prennent la pose !

criquets isalo

Les criquets sont encore avec nous !

Bien que la réserve soit protégée, il n’est pas rare de voir des incendies se déclarer dans le parc. Les feux de forêts sont monnaies courantes ici. D’ailleurs depuis le début de notre voyage, il n’y a pas un jour où nous ne constatons pas les ravages du feu sur la végétation. Le Tapia, ou arbre à vers à soie, est le seul à résister à ne pas craindre les flammes. Tel le phénix, il renaît de ses cendres. Une bénédiction pour les producteurs de soie de la région.

gorge isalo

Nous pénétrons dans le canyon. Un oasis de végétation tropicale encadre le cours d’eau. Piscines naturelles et cascades sont disséminées un peu partout dans cette gorge.

Lemur marron

Lemur marron

Un petit détour vers le camp des Makis pour dire bonjour aux lémuriens marron et aux Makis ! Pas de problèmes pour les approcher. C’est eux qui font le boulot. Ils viendront voir s’ils n’y a rien à grignoter dans vos sacs !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Une réponse à “L’Isalo

  1. ça donne envie en tout cas. J’avais fait un petit circuit là bas quand j’avais 15 ans. J’en ai gardé un bon souvenir, mais aussi de soleil qui tapait fort. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s