Ifaty

Farniente à Ifaty, Chez Cécile, les pieds dans l’eau : plage, snorkeling au Massif des Roses, barbecue de langoustes, et retour de pêche dans un village Vezo.

Les cases de Chez Cécile sont vraiment sympas. Une belle plage, un restaurant au top, l’endroit idéal pour quelques jours de farniente. Seul hic sur la plage, les vendeurs insistants de sculptures, lambas, excursions, massages…  Il faut le voir comme une incitation à aller se baigner ! Bon ok, même dans l’eau on me demandait des bonbons (si si !) mais la réplique est facile dans l’eau. « Bien sûr, attend, je le sors de mon maillot de bain ! ».

DSC_2287

La nuit a été mouvementée. Un Microsebus (lémurien nocturne) pas très farouche a dormi avec Margaux et moi (oui dans le lit). On embarque avec Daniel sur une grande pirogue pour aller explorer les fonds sous-marin au large d’Ifaty. Le lieu s’appelle le Massif des Roses, en référence à la forme des coraux. Mais les coraux sont abîmés. La visibilité est assez moyenne et finalement nous sommes un peu déçus. Il y a bien des poissons, mais on a connu mieux (déjà blasé…).

DSC_2326

Si les couleurs n’étaient pas au rendez-vous sous l’eau, elles le sont pour le retour de pêche dans le village Vezo. Des dizaines de pirogues défilent sur la plage du village. Les femmes et les enfants viennent à la rencontre des pêcheurs et les achats commencent. Les gamins en profitent pour jouer avec leur bateau « comme papa » mais en plus petit.

Barbec de langoustes

Barbec de langoustes

Daniel nous prépare un bon barbecue à base de langoustes et cigales de mer. Nous avons fait notre marché sur l’eau. Les Vezo vont chercher les bêtes en apnée. C’est vendu 2000 ariary l’unité, soit 80 centimes d’euros. Qui a dit que la langouste c’était pour les riches !

DSC_2274

Trop de vent pour revenir à Ifaty par la mer, du coup Daniel nous propose une alternative locale : le taxi-brousse. Un Peugeot 404 bâché qui dégueule de monde. Mon frère et moi, on s’accroche à l’extérieur et les autres se calent comme ils peuvent à l’intérieur. On est tous les uns sur les autres et pour ne rien arranger, une poissonnière a posé sa marchandise en plein milieu et gueule sur le premier qui touche à ses poissons. Un sacré personnage. Elle aura passé les 8 kilomètres à toucher les cheveux blonds d’une petite française, ou a discrètement toucher mon dos « blanc ». Histoire de voir si on était fait pareil j’imagine… Après avoir uriné devant le taxi-brousse, donc devant tout le monde, elle remonte à sa place.

DSC_2342

Un beau couché de soleil sur la plage… Veloma Ifaty !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s