Le receveur de Taxi be à Tana

Le taxi-be ne serait pas ce qu’il est sans 2 personnes au rôle bien défini. Il y a évidemment le chauffeur, mais surtout le receveur.

Une vidéo très éducative sur le taxi be en général à Tana

Le receveur a plusieurs fonctions : rameuter les passagers dans la rue, collecter les billets marrons (ils étaient blanc à la base) de 100 ariary des clients, organiser les arrêts (pas de boutons rouge comme en France, faut pas déconner non plus), optimiser l’espace passager afin de faire rentrer un maximum de personnes dans un volume réduit, ravitailler en carburant et aider à réparer le taxi-be (il tombe très souvent en panne).

Pour être un bon receveur il faut donc avoir les qualités suivantes : faut gueuler plus fort qu’une poissonnière au marché, être bon en calcul mental, et être un as à Tetris.

receveur taxi be

Dans les faits, le receveur est plus souvent à côté du taxi-be que dans le taxi-be. A partir de 5h du matin et jusqu’à 21h on peut entendre son cri si distinctif lors de l’annonce des destinations de son appareil à voyager dans Tana. Pour bien être entendu de tous (y compris ceux qui dorment encore au chaud dans leur lit), le receveur braille en enchaînant très rapidement les syllabes d’une voix aiguë et nasale, presque inhumaine. Le genre de voix qu’on n’entend que dans des mangas japonais. Ça traverse bien les murs de brique et le simple vitrage local. Le receveur arrive à émettre ce cri grâce à une déformation des cordes vocales, obtenue suite à des exercices réguliers en karaoké sur des chansons de Céline Dion, Lara Fabian… Ou alors grâce à une castration juvénile qui le prédestine au métier. Qui sait ?

Même quand vous pensez que le taxi be est plein, que vous tenez votre buste de biais n’ayant pas assez de place pour aligner vos épaules avec celles de votre voisin, le receveur peut faire arrêter le taxi be pour le remplir encore plus. C’est là que ses compétences de champion de Tétris sont mises à l’épreuve, par des astuces comme des « strapontins » planche de bois, posés entre les deux rangés de siège, places dos au chauffeur avec option « on met ses jambes ou on peut par rapport à celles du passager d’en face » (ce sont des sièges chauffant car situés juste au-dessus du moteur, agréable l’hiver, pas l’été). Le receveur n’ayant pas de place pour lui, il doit faire preuve de souplesse et de force pour se faufiler là où il reste un peu d’espace. Cà peut être à moitié recourbé sur le passage le plus proche de la sortie ou bien agrippé comme un lémurien à l’arrière du taxi be.

argent sale à Tana

Le règlement des tickets de transport ne se fait pas à l’entrée dans le taxi be mais quand le receveur le décide. C’est en général quand le taxi be est plein. Le prix du ticket est variable selon la destination. Il peut atteindre la somme du 2000 Francs malgaches, soit … 60 cts d’euro (tout de suite moins impressionnant en euros). Petite précision, Madagascar est passé à l’Ariary il y a 8 ans, réduisant un peu le nombre de zéros sur les billets : 5 Fmg = 1 ariary. Mais les malgaches, jeunes ou vieux, continuent à parler en Francs malgaches (à côté les Français font figure de bon élève avec l’Euro). Les passagers préparent leurs billets pour payer le ticket, s’arrangent avec leur voisin pour faire un règlement groupé et évité de faire faire des navettes aux billets. Il s’opère alors une valse de billets dégueulasses que les gens se passent de mains en mains pour qu’ils arrivent jusqu’au receveur.

Si vous voulez descendre à votre arrêt, pas de bouton à presser, il suffit de dire  « mis mial » (en phonétique, désolé pour les puristes) au receveur, qui relais l’information au chauffeur par un sifflement. Et c’est là que çà se complique, il faut maintenant descendre du taxi be plein à craquer, faire se lever les personnes assises sur les strapontins entre vous et la sortie. Lesquels essaient de se mettre comme elles peuvent pour laisser passer, souvent à moitié sur les autres passagers. Taxi promiscuité !

Publicités

2 réponses à “Le receveur de Taxi be à Tana

  1. Très sympa la video, et bande son top!
    On s’y croirait, ça fait envie…! Surtout en s’imaginant le matin, pour aller au boulot… Finalement, Le RER, c’est de Mada qu’il arrive à la gare de Lyon!

  2. J’ai cru y être du début jusqu’à la fin de l’article! les taxi-be, c’est horrible! il y a quelques années, c’était folklorique, c’était le truc à essayer au moins une fois, mais maintenant c’est juste une horreur. C’est simple, depuis 3 ans, je suis heureuse de travailler à la maison et de ne plus mourir à petit feu dans les taxi-be 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s