Les news du front

Pas mal d’agitation depuis les derniers articles (avant Antsirabe). On s’est fait virer de la chambre d’hôte car un groupe de chercheurs monopolisaient tout l’établissement pour un temps (nous le savions depuis le début). Nous avons donc été dans un nouvel hôtel mais c’était pas terrible… Nous sommes partis 4 jours à Antsirabe pour le pont du 1er Novembre (voir articles). Et nous sommes revenus à notre bonne vieille chambre d’hôte.

La bonne nouvelle c’est qu’on a enfin trouvé un logement (après moult revirements). Nous allons emménager lundi 19 novembre dans une maison de ville sur 3 étages où vivaient deux Françaises en colloc. D’ailleurs on sera en colloc la première semaine car les filles libèrent la maison le 25 novembre et la chambre d’hôte est squattée à partir du 22 novembre (par les mêmes chercheurs). Donc on nous éjecte de la maison d’hôte pour la deuxième fois. Nous avons peut-être battu le record de l’installation la plus longue en chambre d’hôte. J’y suis depuis le 18 septembre quand même ! Notre future maison est sympa en tout cas. On dirait une petite tour. Il y a 3 chambres, deux salles de bains, une cuisine équipée, machine à laver, un grand salon, un bureau… A l’intérieur, c’est pas Byzance mais il y a du potentiel !l y aura de la place pour des invités et c’est bien situé !

Sinon perso je suis malade tous les 15 jours environ. Mal de bide, fièvre et tourista ! Donc j’ai encore vu le médecin et fait des analyses cette fois : ça a tout l’air d’être une amibiase : j’aurais chopé des amibes, ces parasites qui te pourrissent le bide ! Enfin pour l’instant j’ai un traitement pour les buter et c’est pas vraiment agréable : je suis crevé, j’ai la gerbe et j’ai l’impression que l’odeur fétide des amibes me poursuit jusque dans ma transpiration…

Dans les jours où la santé va… Nous nous plaisons bien ici. Nous découvrons les bons plans, de nouveaux quartiers, notamment pas loin de notre futur maison. Beaucoup de boutiques, de resto (on s’est fait des bons resto!), de pubs… Les gens qui tiennent ces boutiques ont souvent des histoires originales. Nanou le Savoyard par exemple est parti de sa Savoie natale pour s’installer d’abord à la Réunion puis à Madagascar. Il tient une ferme à 60 km de Tana où il produit des huiles essentiels, des essences, des épices, du miel et même des fromages…

Nous faisons de belles rencontres. Il y a bien sûr les profs volontaires français et suisses. Ceux de la rando. Fanja qui fait office de mère de substitution. Et tous ces personnages qu’on ne peut voir que dans des pays comme Madagascar. Ces chercheurs qui répertorient les espèces endémiques de l’île, spécialistes des plantes, des oiseaux ou des lémuriens. La version réelle des chercheurs « aventuriers » des BD. Nous les observons préparer leur futur campement avec pleins d’objets curieux. On croise aussi des humanitaires qui partent sur le terrain, des missionnaires protestants. Il y a aussi toutes les « gueules cassées ». Ces pirates modernes amateurs d’argent facile, de femmes et de rhum, dans un pays où il n’y a pas vraiment de règles ! J’en parlerai plus en détails une prochaine fois.

Publicités

2 réponses à “Les news du front

  1. Je fais bien de taper de temps en temps « wordpress madagascar » sur google parce que je découvre d’excellents blogs à chaque fois. j’aime beaucoup le ton avec lequel tu tiens le tien (« tu tiens le tien » drôle de morceau de phrase mdr) j’ai hâte de connaître la suite de tes aventures en terre malgache

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s