Antsirabe, veille ville coloniale et… thermale ! (Part. 2)

Si on met de côté les pousse-pousse qui nous suivent sur 500 mètres, Antsirabe est une ville où on respire. Les voies sont larges, on sent moins la pollution qu’à Tana et la campagne est vraiment proche du centre. Il y a quelque chose de nostalgique dans cette ville. On devine le faste et la grandeur d’antan. De magnifiques bâtiments, pas toujours bien entretenus, témoignent de ce passé. J’imagine facilement les femmes « de la haute » parader avec leurs ombrelles et leurs jupes longues sur l’avenue de la gare. Sauf qu’aujourd’hui, les trains ne passent plus et la gare à l’air désaffectée. L’hôtel des thermes, lui, a quand même gardé un peu de sa superbe. Il continue de recevoir les touristes fortunés. Les thermes à proprement parlé sont en train d’être restaurer mais fonctionnent encore.

Nous nous laissons tous tenter par un massage dans les thermes. En arrivant à l’entrée du bâtiment, à part quelques squatteurs, il n’y a pas âmes qui vivent. Au final un des pseudo squatteur est le masseur ! Je ne suis donc pas très rassuré… Mais même s’il n’en a pas l’air (il faut l’imaginer habillé en survêtement et en basket), il n’ést pas si mauvais que ça en masseur. On a dû payer après ça directement aux masseurs, sans passer par les caisses (qui étaient vides) et quasi le double du prix indiqué, à la malgache quoi ! Mais ici, quand on se fait arnaquer, c’est toujours avec le sourire !

Antsirabe, c’est tellement une ville thermale qu’elle a son… eau, oui, mais son eau de… Vichy ! Oui, ils ont un peu manqué d’originalité pour le coup. La feinte, c’est que eux l’orthographient à la malgache, c’est-à-dire Visy (ça se prononce Vichy). J’ai donc dégusté un verre de Visy à l’hôtel des thermes. Pour un peu on se serait cru à Brides-les-Bains ou La Léchère (spéciale dédicace aux Savoyards !). Mais pas longtemps. Quand nous sortons de l’hôtel et que les pousse-pousse nous alpaguent pour une course, nous sommes loin des alpages !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

(Suite : Antsirabe et le fromage…)

Publicités

3 réponses à “Antsirabe, veille ville coloniale et… thermale ! (Part. 2)

  1. Pingback: J’vous ai pas raconté Antsirabe (prononcer Antsirabé) ! | Récit de voyage Madagascar·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s