J’vous ai pas raconté Antsirabe (prononcer Antsirabé) !

La semaine du 1er novembre était une semaine particulière à cause (ou grâce) au jeudi férié. Des amis nous avaient dit qu’ils partiraient pour Antsirabe, une ville thermale à 4 heures au sud de Tana. Avec Margaux, on ne voulait pas encore poser de jours, donc pas de « pont » pour nous.

On ne connaissait pas le mode de fonctionnement malgache pour les jours fériés. Mercredi 31 octobre, je déjeune avec des collègues, comme d’habitude, quand ils m’annoncent que la semaine se termine ce soir pour tout le monde ! Pourquoi ? Parce que le gouvernement a décidé aujourd’hui de donner le vendredi 2 novembre à tout le monde ! Et apparemment, ce genre de coup d’éclat a des chances de se reproduire. Ici on donne souvent des jours au peuple pour le contenter ! Bon, par contre, tout est annoncé à la dernière minute… La veille pour le lendemain.

Bref, on réserve à la hâte une chambre dans la guest house où sont nos amis. Le soir même, on organise une bouffe tous ensemble. Rendez-vous le lendemain matin à la gare routière des taxis-brousse, cap sur Antsirabe !

Le Taxi-brousse

On a su qu’on arrivait près de la gare routière quand on a vu des gars se précipiter sur notre taxi, nous suivant au pas de course sur les 100 derniers mètres. Ce sont les rabatteurs des compagnies de taxi-brousse qui essaient de chopper des vazaha, histoire de chopper une petite « com » au passage. Que neni, nous sommes allés directement aux bureaux de la compagnie pour éviter les embrouilles et payer le juste prix. On a facilement retrouvé nos amis qui ont eu droit au même traitement de faveur. Un gars nous a tout de suite trouvé un taxi-brousse pour partir. Sauf qu’il était déjà plein ! Et nos bagages étaient déjà attachés sur le toit ! 4 personnes se sont donc fait sortir du véhicule pour nous faire monter nous 6. On s’est calé comme on pouvait. Certains se sont assis entre deux sièges, un oreiller faisant l’affaire. D’autres ont eu la chance d’en avoir un (mais pas de place pour les genoux, on peut pas tout avoir). Pendant ce temps-là, un bal de vendeurs à la sauvette s’est succédé devant les vitres du taxi-brousse pour nous proposer des gâteaux, poulets, bananes et gadgets électroniques… Je me sentais un peu mal pour ceux qui se sont fait mettre dehors (mais j’étais content d’être à l’intérieur) quand justement on a vu les 4 personnes faire un scandale au chauffeur au milieu d’une foule de badauds. C’était un sacré bordel !

Gare Taxi Brousse

On a quand même finit par partir. Les quatre heures de route n’ont pas été de tout repos. Il a fallu éviter de regarder les gens qui vomissaient à côté de nous (dans un sac quand même !), trouver de la place pour nos genoux, je me suis rapidement dit qu’il ne fallait pas que le trajet dépasse 4 heures. Arrivé à la gare d’Antsirabe, ce sont les pousse-pousse qui nous ont couru après. Ils se battaient presque pour nous emmener en centre-ville. Sauf qu’on y est allé en bus !

(la suite : Antsirabe…)

Publicités

4 réponses à “J’vous ai pas raconté Antsirabe (prononcer Antsirabé) !

  1. tu fais ça en feuilleton maintenant ? on a envie de savoir la suite et on est obligé d’attendre demain ? quel star !!!

  2. Pingback: Départ pour Sainte-Marie | Récit de voyage Madagascar·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s