Arrivée à Tana !

Je suis enfin arrivé hier soir à Tana après une longue journée. Entre les contrôles de polices et des problèmes de bagages, j’ai accumulé 1 heure de retard.

Dès la sortie de l’aéroport, après 3 contrôles successifs de passeport, une foule de porteurs de valises se ruent vers moi. Avec eux, je trouve la personne qui doit me transférer à mon hôtel (il brandit une pancarte avec mon nom). Il m’a repéré, je l’attends dehors avec les porteurs. Je suis vivement invité à leur donner un pourboire (en euros, et des billets c’est mieux). Je m’en acquitte volontiers (ce seront des euros,mais des pièces). C’est alors qu’un autre homme s’approche de moi en brandissant la fameuse pancarte et en m’invitant à le suivre. Je ne reconnais pas le gars que j’ai vu initialement avec cette pancarte, je lui fais remarquer. Cet énième intermédiaire me réclame bien sûr encore un autre pourboire. La bonne personne arrive enfin. Tintin le pourboire ! Faut pas pousser mémé dans les orties disait ma grand-mère ! Un sacré manège en tout cas.

Sur le trajet de l’aéroport à la maison d’hôte, en pleine nuit, je retrouve des sensations que j’avais laissé à Tana 8 ans plus tôt. Mais le dépaysement est total. Le froid, les odeurs de mazouts, la poussière, rien de très rassurant. Je croise plusieurs policiers armés de kalachnikovs. Le taxi me dit que c’est pour lutter contre des bandit armés qui sévissent en ce moment.

Je vais faire court. J’ai très mal dormi.

Heureusement la chambre est impeccable. L’accueil aussi.

Je me suis levé avec la tête dans le cirage. Pas très pressé de me confronter avec la ville de jour. Je me jette quand même dans l’arène. Il faut bien, je vais faire connaissance avec mon nouveau job. Finalement, le jour c’est moins flippant ! Je croise des tas de gargotes, en dur, ou improvisées sur les trottoirs, dans des escaliers. Des enfants courent avec deux bouts de bois et une roue. Les piétons, catégorie qui est mienne, doivent jouer des coudes avec les 4×4 sur des routes encombrées et colorées. Par deux fois, je me cogne contre des rétros. Mais je ne distingue pas d’animosité particulière envers moi. Pas d’enfants qui me suivent sur 100 mètres en mendiant non plus. Tout le monde s’affaire. Ça fleure bon les brochettes de zébus et les beignets au manioc. Mon quartier à l’air sympa.

PS : j’ai pas pris de photos de tout ça. Pas encore le courage, mais ça viendra. Pour l’instant faites marcher votre imagination…

Des photos de ma chambre et de la terrasse à côté :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

5 réponses à “Arrivée à Tana !

  1. Yo Yo Yo ! Merci de nous faire partager ces découvertes et Landscape de rêve ! haha
    Je n’ai pas encore pris le temps de tout regarder, mais ce que j’ai vu est TOP !
    Regalez vous et profitez a Fond !!

  2. Rassuré ! Fais gaffe ou moi aussi je dégaine la kalach ! lol J’ai quand même hâte que Margaux me rejoigne mais ça va le faire !

    • On a 1 heure de décalage pour l’instant (là il est 21h). Quand vous prendrez l’heure d’hiver on en aura 2. Ouai c’est cool, le boulot à l’air sympa, même si les conditions sont spartiates… C’était ma première journée aujourd’hui c’est encore tôt pour juger, mais il y a du potentiel. Sinon la chambre d’hôte c’est terrible, je rencontre des gens tout le temps et mes hôtes sont super. Il faut dire que je fais honneur à leur cuisine : ils ont jamais vu un vazaha (étranger) qui aimait manger comme eux ! Il y a plein de chose à découvrir ici. Et bizarement les malgaches ont l’air de dire que les Français ne s’intéressent généralement pas à leur culture. Avec moi, ils voient que c’est faux. Bisous à vous 2.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s