Jardin Pamplemousse et Trou aux biches

Par une matinée pluvieuse, on reprend le bus direction Pamplemousse. La ville de Paul et Virginie, mais surtout la ville du Jardin botanique de 26 ha (prononcer zardin).

En 1735, Mahé de la Bourdonnais, gouverneur français des îles Mascareignes (La Réunion, île Maurice et Rodrigues) va construire sa demeure ici et entretenir un potager. Le potager va vite prendre de l’ampleur. Pierre Poivre, le célèbre naturaliste lyonnais, donne un nouvel élan au jardin en important pléthore d’espèces et en les répertoriant. Le potager devient parc botanique. Nicolas Céré, botaniste, prendra la suite du jardin. On dénombre aujourd’hui 600 espèces, beaucoup sont endémiques aux Mascareignes.

Tortues de Rodrigues, de Madagascar et des Seychelles

Lotus

Palmiers rouges

nénuphars : ce n’est pas la bonne saison pour les voir

A côté du jardin, l’église de Pamplemousse abrite une statue de Paul et Virginie, le héros du roman de Bernardin Saint Pierre.

Paul et Virginie

Retour en bus et escale sur la plage de Trou aux Biches.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Une réponse à “Jardin Pamplemousse et Trou aux biches

  1. Pingback: Catamaran jusqu’à l’île Plate et l’îlot Gabriel | Récit de voyage·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s